Pages

hello, it's me ; after all this time

Bonjour à tous.

Oui, le re-re-re-retour. Ne me jugez pas, s'il-vous-plaît. J'ai voulu, vraiment, du plus profond de moi, écrire un peu, écrire beaucoup, à mon retour de Finlande. Cependant, une petite chose, pas du tout prévu m'est tombée sur le coin du museau : un mec. Oui, j'ai un mec, ce qui est très étrange pour moi.


Anyway, je pense être de retour. Il est vrai que mon stage de cinq mois, dans la superbe ville qu'est Hambourg, y est pour quelque chose. J'aime être ici.

Chose étrange d'ailleurs, je suis arrivée avec ma valise de 20kg, mon backpack de 15, à la gare, un homme m'a gentiment fait une blague : "Sie haben noch Platz auf dem Kopf"* et instantanément, je me suis sentie bien. Pleinement bien. Comme si cette ville m'avait toujours attendue, comme si, ici, quelque chose de bon m'était destiné, depuis toujours.

*Vous avez encore de la place sur la tête (ndlr.)

Les gens ici, sont ouverts, bons, généreux. On sent une certaine bienveillance, un esprit, une ligne positive. Ma super copine Léa dirait : positive Einstellung.

Les lieux sont divins. Dès que je trouve un lecteur SD à port USB, je charge quelques photos et vous montre le pourquoi du comment de mon état de pamoison - oui, ce soir, j'utilise ce nom commun du XVIIIème siècle. (ces photos-ci sortent de mon Windows Phone très très très bon marché et ne rendent pas justice à la splendeur du lieu)

Ce week-end, si le temps le permet, je prends la route vers Copenhague, seule, avec Flixbus. Il me tarde de découvrir, encore et encore, tout ce que ces contrées du Nord offrent.

Isaurement vôtre.

Isaure La Perruche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Instagram