Pages

Qui suis-je? Que fais-je? Dans quelle étagère?

Cher vous, 

Comme ceci semble être mon tout premier article de ce blog qui n’a pas encore de concept défini, je suppose qu’il me faut en celui-ci vous en dire un peu plus sur moi. DEAL. De mon nom fictif Isaure la Perruche, j’arpente le Saarlorlux européen, afin d’étudier dans une filière communément appelée: logistique. Parce que, oui, moi, mon dada, ce sont les camions, les palettes et la résolution de problèmes ferroviaires. En outre, mon objectif est d’avoir mon CACES dans l'année qui arrive. Vous vous demandez sûrement si je blague ou si je suis sérieuse. Dites-vous que c’est un peu des deux.

Je ne peux vous laisser avec cette image de moi sur un transpalette, alors j’ajoute que je suis une musicienne qui se cherche entre flûte traversière, clarinette, saxophone et harmonica. Vous pouvez ainsi en déduire que j’aime la bière et les festins – parce que tous les musiciens sont comme ça, ou alors mes potes et moi vivons à Winterfell.

Mais pourquoi un blog ? Dans la plus belle période de ma vie, j'ai nommé l'adolescence, je m’affairais au management de plusieurs blogs: entre ceux sur Plus Belle la Vie (et leurs acteurs…) et ceux de photos (quand ce fut la mode). Mon plus gros chef d‘œuvre bloguesque connu à ce jour restera mon blog sur Derek Shepherd, le médecin du Seattle Grace qui a suscité mes premiers émois. Le pire, c'est que je pesais grave dans le game du blog.

Ici, je ne sais pas encore quoi je posterai, qui je posterai, comment je posterai. Mon Nokia Lumia avec son objectif ahurissant illustrera très probablement ces futurs articles. (c’est ici que vous comprendrez que non, je n’ai pas d’iPhone et que non, je n’ai pas de beau feed Instagram, ni Instagram, d’ailleurs) (et après cette parenthèse écrite, c’est ici que j’ai compris que donc, non, je n’aurai sûrement aucun lecteurs)

En bref, peut-être parfois s’y trouvera des billets d’humeur – don’t worry, je suis toujours de bonne humeur!
+  des découvertes, des envies, des voyages.

J’espère vous avoir convaincu et vous salue d’une révérence,

Isaurement vôtre.

Isaure La Perruche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Instagram